Sortie photo pont Alexandre III et place de la Concorde – 5 juin 2013

juin 9, 2013 1 commentaire

12e sortie, quelques photos :

800_DSC5171

F/2 – 1/4 – ISO 200 – 105mm

800_DSC5178

F/16 – 120s – ISO 200 – 44mm

800_DSC5182

F/11 – 180s – ISO 200 – 26mm

800_DSC5191F/8 – 60s – ISO 200 – 38mm

Publicités

Fusion d’expositions différentes

Certaines scènes présentent des contrastes qu’il est aujourd’hui encore impossible de capturer avec un appareil photo. « Dans le temps », les photographes argentistes utilisaient un filtre gris dégradé.

dgrad-gris-neutre

Inconvénients :
– le dégradé s’arrête au centre, ça complique la composition (chez Cokin, des filtres carrés glissés dans des porte-filtres réglaient ce problème)
– le dégradé est linéaire, ce qui n’est pas toujours le cas de l’horizon de la photo
– pour différentes luminosités du ciel, il fallait plusieurs filtres, d’opacités différentes.

Grâce aux logiciels de montage, c’est beaucoup plus simple. On va fusionner plusieurs photo prises à des expositions différentes.
Une technique assez connue, le HDR (High Dynamic Range), consiste à faire mixer ces photo par un logiciel qui va automatiquement aller chercher les zones exposées correctement dans chaque photo. Malheureusement, souvent utilisé sans subtilité, le HDR donne un rendu très artificiel, proche de la bande dessinée.

Nous allons ici évoquer une autre technique, un peu plus longue mais plus crédible en terme de résultat.
Le sujet est photographié 3 fois, avec des temps d’exposition différents. L’appareil photo est évidement posé sur un trépied car la vitesse d’obturation la plus lente atteint 30 secondes et parce qu’il faut des cadrages parfaitement identiques pour mélanger les photo.

Voici les photo qui ont été prises.

Données de prises de vue de la première : F/16 – 1/50 – ISO 200
C’est une exposition moyenne, qui ménage à peu près toutes les zones de la photo mais elle n’est pas satisfaisante car le soleil est surexposé et aussi parce qu’on souhaite avoir un effet brouillard sur l’eau.
On va cependant la conserver dans la photo finale. En effet, on ne retrouve pas d’aussi beaux reflets du soleil sur les rochers du premier plan sur les autres photo.

_DSC7215

La seconde photo est prise avec un filtre gris neutre ND16.
F/16 – 30 secondes – ISO 200
Exposition globalement correcte aussi mais soleil encore trop exposé.

_DSC7217

Finalement, on prend une troisième photo, fortement sous-exposée, uniquement pour le ciel.
F/16 – 30 secondes – ISO 100

_DSC7219

Ensuite, dans un logiciel de montage, Photoshop dans ce cas précis, on va sélectionner les parties des photo qui nous intéressent.

Les rochers :

_DSC7215mask

L’eau :

_DSC7217mask

Et le ciel :

_DSC7219mask

La fusion finale donne ce résultat, après nettoyage des mats dans le ciel à droite, des taches de flare sur l’eau et les rochers, et de la jetée :

San Leone

Cette fusion est réalisable assez rapidement en utilisant les masques de fusion.

Catégories :Tutos

Sortie photo – Canal Saint Martin le 2 mai 2013

11e sortie, quelques photos :

800_DSC4786 800_DSC4792 800_DSC4825 800_DSC4888
HDR sauf sur la 2.

Sortie photo – Montmartre le 27 mars 2013

10e sortie, quelques photo :

800_DSC4707 800_DSC4715_HDR 800_DSC4724_HDR 800_DSC4738_HDR

Traitement HDR sur les 3 dernières.

Sortie photo – La Défense le 16 septembre 2012

septembre 17, 2012 Laisser un commentaire

9e sortie, à l’occasion du feu d’artifices annuel. Plus de 40 minutes de spectacle son et lumière !
Quelques photo :

800_DSC4412 800_DSC4440 800_DSC4483 800_DSC4515

Sortie photo – La Villette 28 juin 2012

8e sortie, quelques photos :

800_DSC3948 800_DSC3955a 800_DSC3981 800_DSC4027 800_DSC4041a

Léger traitement HDR sur toutes les photos.

Les filtres gris neutre

janvier 21, 2012 5 commentaires

Il est grand temps d’aborder le sujet qui a donné son nom à ce blog : les filtres gris neutre.
Alors, à quoi ça sert ? De manière générale, à limiter la quantité de lumière qui entre dans l’appareil photo.

Voici quelques cas pratiques où l’on souhaite bloquer une certaine quantité de lumière :

  • lumière solaire trop abondante,  empêchant d’utiliser de grandes ouvertures (par exemple en sport pour détacher le sujet de l’arrière-plan)
  • lumière artificielle trop abondante, par exemple en studio avec des flashes très puissants. La finalité étant toujours la même : utiliser de grandes ouvertures
  • besoin de temps d’exposition très longs impossible à obtenir même diaphragme très fermé. On utilisera souvent des filtres en photo nocturne pour éviter de trop fermer le diaphragme.

Il existe des filtres de plusieurs densités différentes. La quantité de lumière filtrée est donc ajustable en choisissant le filtre adapté. Les plus connus sont les ND2, ND4 et ND8. Un peu moins connus, les ND400 ou ND1000.

Les lettres ND signifient « Neutral Density ». Quant à la valeur accolée, elle indique la multiplication à appliquer au temps d’exposition pour une exposition identique. Exemple : si votre appareil, en mode priorité vitesse, vous indique un temps d’exposition de 4 secondes sans filtre, il vous indiquera 8 secondes avec un filtre ND2. Donc 15s avec un ND4 et 30s avec un ND8 (ok, ça aurait dû faire 16 et 32 secondes mais ces réglages n’existent pas sur le boîtier).


Bon, 30s, c’est bien. Mais s’il faut partir d’un temps de base de 4s pour y arriver, ça ne va pas servir à grand chose en plein jour. Effectivement, on utilise ces filtres pour des atténuations faibles. S’il s’agit d’atteindre 30s avec une lumière très abondante, il faut passer à des modèles plus denses. C’est là qu’interviennent le ND400 ou le ND1000.

Comme son nom l’indique, le ND1000 va atténuer d’un coefficient de 1000 la puissance de la lumière. Ce qui signifie que si on veut un temps de 30s avec ce filtre, on partira d’une vitesse de 1/320 sans filtre… à la louche bien-sûr car la différence d’expo à 5 secondes prêt quand on titille les 30 secondes, ce n’est pas hyper flagrant. Et puis il faut aussi prendre en compte que la fabrication de filtres aussi denses est approximative. L’atténuation n’est pas exactement de 1000x (de même que la neutralité du gris).
Que choisir comme filtre ?

Les 2 grandes marques sont Hoya et B&W. On a aussi Marumi mais la gamme est très limitée.
Les dénominations sont différentes chez B&W.Par exemple le 103, le 106 et le 110. En prenant les 2 derniers chiffres, on connaît le nombre de « diaph » d’atténuation. Avec le B&W 103, on a 3 diaph de moins. Sachant qu’1 diaph en moins divise la quantité de lumière par 2, avec 3 diaph on obtient 2x2x2=8 fois moins de lumière, soit 2 au cube. Avec le 110, on a 2^10 = 1024 fois moins de lumière. On arrondit à 1000 pour les calculs.

Pour y comprendre quelque chose :
Hoya ND2 =  B&W101
Hoya ND4 =  B&W102
Hoya ND8 =  B&W103

Ensuite, les gammes des 2 marques diffèrent un peu. Hoya propose un ND16 absent du catalogue de B&W qui lui-même propose un 106 (équivalent à un ND64) sans équivalent chez Hoya.
Pour les filtres les plus denses, Hoya propose un ND400 et B&W un 110. Le Hoya présente une légère dérive colorée magenta alors que le B&W tire sur le brun. Ce dernier est bien moins cher 😉


Il existe des filtres chez d’autres marques, à des prix inférieurs (moitié moins cher voire plus). La neutralité n’est pas DU TOUT au rendez-vous, avec une forte dérive bleue rendant le filtre quasi inutilisable en photo couleur.
Les atténuations de ces filtres sont souvent indiquées avec une autre échelle, exprimée en tiers de diaph. Je ne l’aborderai pas ici, inutile de rendre les choses plus confuses…

On peut aussi trouver des filtres dont l’atténuation est variable. Il s’agit en fait d’un assemblage de 2 filtres, comme un polarisant. Les photos que j’ai pu voir jusqu’à maintenant montrent une perte de qualité significative, en particulier en terme de « piqué ».
De manière générale, si possible, on évitera la superposition de filtres.

Dernier conseil, de bon sens, vous avez parfois des objectifs qui coûtent plusieurs centaines d’euros. C’est dommage d’affaiblir leur qualité en les affublant d’un filtre bas de gamme 😉

Exemple de pose longue réalisée avec un Hoya ND16 (30 secondes) :


Autre exemple avec un pose de 90 secondes :


Et enfin une pose de 30 secondes en plein jour avec B&W 110 :


Vous pourrez facilement trouver ce genre de filtres sur http://www.digit-photo.com, www.comptoir-espace-photo.com et bien sûr http://www.ebay.fr !

Catégories :Tutos