Accueil > Tutos > Fusion d’expositions différentes

Fusion d’expositions différentes


Certaines scènes présentent des contrastes qu’il est aujourd’hui encore impossible de capturer avec un appareil photo. « Dans le temps », les photographes argentistes utilisaient un filtre gris dégradé.

dgrad-gris-neutre

Inconvénients :
– le dégradé s’arrête au centre, ça complique la composition (chez Cokin, des filtres carrés glissés dans des porte-filtres réglaient ce problème)
– le dégradé est linéaire, ce qui n’est pas toujours le cas de l’horizon de la photo
– pour différentes luminosités du ciel, il fallait plusieurs filtres, d’opacités différentes.

Grâce aux logiciels de montage, c’est beaucoup plus simple. On va fusionner plusieurs photo prises à des expositions différentes.
Une technique assez connue, le HDR (High Dynamic Range), consiste à faire mixer ces photo par un logiciel qui va automatiquement aller chercher les zones exposées correctement dans chaque photo. Malheureusement, souvent utilisé sans subtilité, le HDR donne un rendu très artificiel, proche de la bande dessinée.

Nous allons ici évoquer une autre technique, un peu plus longue mais plus crédible en terme de résultat.
Le sujet est photographié 3 fois, avec des temps d’exposition différents. L’appareil photo est évidement posé sur un trépied car la vitesse d’obturation la plus lente atteint 30 secondes et parce qu’il faut des cadrages parfaitement identiques pour mélanger les photo.

Voici les photo qui ont été prises.

Données de prises de vue de la première : F/16 – 1/50 – ISO 200
C’est une exposition moyenne, qui ménage à peu près toutes les zones de la photo mais elle n’est pas satisfaisante car le soleil est surexposé et aussi parce qu’on souhaite avoir un effet brouillard sur l’eau.
On va cependant la conserver dans la photo finale. En effet, on ne retrouve pas d’aussi beaux reflets du soleil sur les rochers du premier plan sur les autres photo.

_DSC7215

La seconde photo est prise avec un filtre gris neutre ND16.
F/16 – 30 secondes – ISO 200
Exposition globalement correcte aussi mais soleil encore trop exposé.

_DSC7217

Finalement, on prend une troisième photo, fortement sous-exposée, uniquement pour le ciel.
F/16 – 30 secondes – ISO 100

_DSC7219

Ensuite, dans un logiciel de montage, Photoshop dans ce cas précis, on va sélectionner les parties des photo qui nous intéressent.

Les rochers :

_DSC7215mask

L’eau :

_DSC7217mask

Et le ciel :

_DSC7219mask

La fusion finale donne ce résultat, après nettoyage des mats dans le ciel à droite, des taches de flare sur l’eau et les rochers, et de la jetée :

San Leone

Cette fusion est réalisable assez rapidement en utilisant les masques de fusion.

Publicités
Catégories :Tutos
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :